Le Feijoada : un plat traditionnel brésilien

Née durant l’époque de l’esclavage au Brésil, la feijoada est un plat traditionnel brésilien très apprécié. À l’origine, les esclaves ramassaient les restes de viande et de haricots de leurs maîtres pour réaliser une sorte de ragoût. Célèbre dans tout le Brésil, la recette attire de nombreux adeptes.

Les particularités de la feijoada

Le porc noir et le haricot noir sont les ingrédients principaux de la feijoada. La viande et les haricots sont à concocter pendant plusieurs heures dans un grand volume d’eau. La recette se décline en deux versions. La variante traditionnelle comprend tous les morceaux du cochon (oreilles, pieds, groin, etc.). Elle est rarement servie dans les restaurants. Ces derniers proposent plutôt la version allégée préparée avec les parties nobles de l’animal. Cette seconde option est moins puissante en bouche. Comme plusieurs plats, la feijoada est en perpétuelle évolution. Certains chefs cuisiniers proposent désormais de la feijoada aux fruits de mer et de la feijoada végétarienne.

Les ingrédients de la recette

Bien que le haricot noir soit l’ingrédient de base de la recette, les Brésiliens ont l’habitude d’accompagner ce plat avec du riz blanc. La farine de manioc qui symbolise l’héritage culinaire des Indiens d’Amazonie est aussi visible dans l’assiette. Certaines personnes allègent la préparation et incluent le chou vert dans la composition. Ce légume est coupé finement et sauté dans de l’ail pour apporter de la douceur à la saveur. Le repas peut être dégusté avec de la caïpirinha pour une signature de l’identité gastronomique brésilienne. Pour l’origine du plat, deux versions s’affrontent de temps en temps lorsqu’on aborde le sujet. La première version est celle inventée par les esclaves d’Afrique. L’autre interprétation est celle de l’Europe du XVI e siècle. À l’époque, la tendance culinaire se tournait vers les plats de légumes et de viande sautés pendant plusieurs heures.

Plusieurs versions de la feijoada 

À Bahia, les habitants ajoutent d’autres légumes comme les carottes, les pommes de terre et les potirons à la feijoada. Ces ingrédients supplémentaires sont incorporés en fin de cuisson pour une cuisson en douceur avec la vapeur du ragoût. Dans la version classique, le plat est dégusté avec du chou frisé, du riz blanc, des petits morceaux de bacon frit, des tranches d’oranges et du hochet de porc croquant. Ces détails facilitent la digestion du repas. Celui-ci est souvent consommé pendant les week-ends en famille ou entre amis. Il est considéré comme l’un des nourritures les plus confortables du Brésil.

Un plat brésilien emblématique à base de poisson ou de crevettes : le Moqueca de peixe
Quels sont les ingrédients de la célèbre Caïpirinha ?