Partez à la découverte des zones humides du Pantanal et de la forêt Amazonienne

L’Amérique centrale et l’Amérique du Sud sont bien connues pour abriter plusieurs étendues de milieux naturels, parmi lesquels le Pantanal et la forêt amazonienne qui oscillent entre verdures et humidités. Les régions humides de ces zones sont souvent sous-estimées. Elles ont pourtant un charme naturel unique qui mérite une aventure touristique des plus surprenantes.

Les marécages du Pantanal

Le Pantanal est une écorégion inondée sud-américaine. Beaucoup moins populaire que la forêt amazonienne, il constitue en réalité la plus vaste étendue humide de la planète Terre. Il s’agit d’une plaine allant de 145 000 et 195 000 km² recouverte d’eau. Durant les saisons humectées, 81 % du territoire est complètement submergé, d’après le spécialiste du voyage au Brésil sur-mesure. Extrêmement riche en diversités, le Pantanal abrite plus de 3 500 espèces végétales, 650 espèces d’oiseaux, 400 espèces maritimes, 80 espèces de mammifères et 50 espèces de reptiles. La quasi-totalité de la zone est encore à l’état naturel malgré les mesures prises afin de l’explorer.

Les zones humides amazoniennes

La forêt amazonienne, connue comme étant la plus grande forêt de la planète possède, elle aussi, une étendue humide et marécageuse. Bien qu’elle soit moins envahie par l’eau que le Pantanal, elle reste remarquable. Elle comprend quatre principaux bassins versants touchant le Pérou et la Bolivie qui se jettent en aval au Brésil, dans l’Amazone. Elle se caractérise surtout par la présence d’un effectif élevé d’amphibiens, de reptiles et d’oiseaux endémiques. Il s’y trouve également plusieurs espèces végétales qui arborent autant les marécages que les forêts. Une majeure partie de la biodiversité amazonienne utilise ce territoire comme abri naturel.

Des destinations incontournables

Pour changer des randonnées et des escalades en montagnes, s’aventurer dans les forêts et les zones marécageuses de l’Amazone et le Pantanal s’avèrent une des meilleures options. En effet, bien que ces milieux soient naturels et quasiment inexploités, les visiter avec un guide est tout à fait possible. D’ailleurs, leur aspect naturel et inchangé est ce qui fait leur beauté. Les expéditions dans ces marais sont de plus en plus en vogue, particulièrement le Pantanal, autrefois méconnu.

Des aires naturelles à protéger

Visiter et explorer ces milieux permettent non seulement d’effectuer une activité touristique inoubliable, mais contribuent d’une certaine manière à leur préservation. En effet, le changement climatique ainsi que les exploitations illégales touchent ces zones et menacent les espèces sauvegardées d’extinction. Des organisations eurent donc vent de protéger cet environnement naturel en faisant justement part de sa splendeur et en ralliant les visiteurs à ses causes.

Les zones humides de l’Amazone ou le Pantanal montrent à l’évidence la beauté du monde, faisant d’elles des destinations touristiques exceptionnelles. Cela dit, tout comme les forêts, elles restent des environnements naturels à protéger de l’anéantissement.

Découvrez une vue superbe du haut du Corcovado
Découvrez le charme des quartiers coloniaux du Salvador